16/17/18 juin 2020 Eurexpo - Lyon - France

L’industrie brassicole tire profit de l’impression 3D

L’industrie brassicole tire profit de l’impression 3D

Le 24/10/2019

La fabrication additive est une technologie qui touche tout le monde, ou plutôt toutes les industries. Pour preuve, depuis plusieurs années, la société GE Additive profite de l’Oktoberfest, la célèbre fête de la bière allemande qui se déroule, à Munich, au mois d’octobre, pour travailler avec le secteur de la brasserie et des boissons. Dans le but d’explorer le potentiel de la fabrication additive, l’équipe du Customer Experience Center (CEC) de GE Additive, basé justement à Munich, a collaboré avec la société Kaspar Schulz GmbH, l’un des plus anciens fournisseurs d’équipements de brassage au monde. Le docteur Matthew Beaumont, responsable du site CEC Munich de GE Additive, nous présente un projet entre impression 3D et brassage.

Comment en êtes-vous venu à travailler avec la société Kaspar Schulz ?

Nous étions à la recherche d’un partenaire « brasseur » basé en Bavière, en Allemagne. Un centre Concept Laser se situe dans la ville de Bamberg qui regroupe un grand nombre de brasseurs et d’entreprises de l’industrie brassicole. Certains membres de notre équipe avaient des contacts. Nous avons pu puiser dans nos connaissances locales.

Kaspar Schulz est une entreprise familiale, la dixième génération de brasseur. En parallèle, la société a su s’adapter aux évolutions et intégrer les nouvelles technologies telles que la modélisation 3D et la conception assistée par ordinateur (CAO). Malgré cela, elle était novice dans l’utilisation de la fabrication additive. Kaspar Schulz représentait parfaitement ce que nous recherchions pour notre projet. [lire plus]

Source : A3DM Magazine

Linkedin
Viadeo
Wechat
Imprimer