4/5/6 juin 2019 Eurexpo - Lyon - France

Heineken imprime en 3D une variété de pièces afin d’optimiser la confection des bières et la sécurité des travailleurs.

Heineken imprime en 3D une variété de pièces afin d’optimiser la confection des bières et la sécurité des travailleurs.

Le 22/05/2019

La première fois que nous avons entendu un producteur de bière utiliser l’impression 3D, c’était pour fabriquer un robinet pour la bière à pression. Aujourd’hui, Heineken propose une application de la technologie avec une variété d’outils.

C’est la filiale d’Espagne qui a intégré la fabrication additive dans sa production il y a un an. Elle a commencé à utiliser l’imprimante Ultimaker 2+ puis plusieurs imprimantes Ultimaker S5.

Basée à Séville, l’usine produit plusieurs marques de bières appartenant au groupe Heineken, ce qui représente environ 500 millions de litres de bières par an.

La technologie d’impression 3D a initialement été utilisée pour des applications relatives à la sécurité. Afin de réduire ses coûts de production et de gagner en temps, le spécialiste de la bière conçoit et impriment des dispositifs de sécurité, des outils et des pièces à la demande.

En effet, pour accroître la sécurité des opérateurs, des outils 3D intelligents ont été conçu pour prévenir des accidents. De même, afin d’éviter que les machines tombent en panne ou subissent des dysfonctionnements, la société repose maintenant sur des outils qui facilitent la maintenance ou le contrôle de la qualité des produits ou des machines. Enfin, une pièce métallique autrefois utilisée avec le capteur de qualité sur le tapis roulant renversait souvent des bouteilles, créant ainsi des blocages ou faisant tomber des bouteilles sur le sol. En repensant le design, les opérateurs ont été à mesure de travailler aisément avec une nouvelle pièce.

Plus besoin de prestataires extérieurs pour la production de ces outils. Heineken réussit ainsi à réduire ses coûts de 80%. [Lire plus]

Source : 3DADEPT

Linkedin
Viadeo
Wechat
Imprimer
XtreeE amène l’impression 3D béton à Dubaï

XtreeE amène l’impression 3D béton à Dubaï

Le fabricant d’imprimantes 3D de béton XtreeE a annoncé l’export de sa technologie à l’international : il a ouvert un centre de fabrication additive à Dubaï qui vient donc (...)

Co-développement -

Interview du mois de mai avec 3D SOLUTIONS

Interview du mois de mai avec 3D SOLUTIONS

Comment les machines de pré-métallisation Metalizz permettent de passer du prototypage à une pièce finie avec une couche de métal ? 2min pour découvrir cette solution qui apporte de réels (...)

Interview -

Interview du mois d’avril – DASSAULT SYSTEMES

Interview du mois d’avril – DASSAULT SYSTEMES

Comment produire une pièce complexe aux formes optimisées en garantissant que le processus de fabrication délivrera une pièce conforme ? 1min30 pour découvrir les solutions innovantes de Dassault Systemes. (...)

Interview -

De l’impression 3D dans le nouveau gratte-ciel de Seattle

De l’impression 3D dans le nouveau gratte-ciel de Seattle

En 2020, la ville de Seattle devrait accueillir un nouveau gratte-ciel de 259 mètres de haut, une construction aidée par l’impression 3D. En effet, l’entreprise 3Diligent vient d’être sélectionnée pour (...)

Chiffres clés -

Interview du mois de mars – Spartacus 3D

Interview du mois de mars – Spartacus 3D

Rencontre avec Charles de Forges, Directeur Général de Spartacus 3D En 1min30 découvrez le potentiel des structures lattices pour les industries du Luxe et de l’automobile : allègement des (...)

Interview -

Interview du mois de Février avec CadVision

Interview du mois de Février avec CadVision

Rencontre avec CadVision pour découvrir la solution de DeskTop Metal en 1m30 : la technologie MIM, dans le but de concevoir des pièces de haute complexité avec une fiabilité et (...)

Interview -

Interview du mois de Janvier avec IPC

Interview du mois de Janvier avec IPC

  Rencontre avec Julien Bajolet, Ingénieur Fabrication additive chez IPC 1min30 chrono pour découvrir la solution proposée par le centre technique industriel de la plasturgie et de composites – IPC pour répondre (...)

Interview -